Nokosi des Terres d’Irhakoon

Bonjour tout le monde!

 

Il était temps! Après des mois et des mois (et des mois) d’attente, voici enfin la présentation du futur copain de Kitty!

Toutes les photos sont fournies par l’éleveuse!

Nokosi est donc un Maine Coon, né le 25 mai. Inutile de demander son poids, je n’en ai aucune idée! La seule chose que je sais est qu’il grandit très bien.

Son nom signifie ‘ours’ en amérindien, car il est parait il rond et câlin!

Il est de couleur ‘brown mackerel tabby’, comme son père:

On peut apercevoir les rayures ici!

J’expliquerai le nom de la couleur dans un autre article!

C’est donc un mâle, il n’est pas de couleur unie comme j’avais imaginé en première intention, mais il a été mon coup de coeur.

Si à mes yeux il est très beau, apparemment du point de vue d’éleveurs de la race il correspond à toutes les qualités demandées, tant au niveau physique que caractère. C’est pourquoi il ne sera peut être pas stérilisé comme prévu: j’ai accepté de laisser à l’éleveuse la possibilité de faire une portée avec lui si elle le veut (il serait stérilisé ensuite), selon son évolution.

 

Concernant son caractère, il est parait il le chaton le plus calme et câlin de sa portée, un caractère parfait selon l’éleveuse. C’est une des principales raisons pour lesquelles elle pense à faire une portée avec lui. Il a un frère et une soeur qui ont des caractères bien différents.

Mon petit ours <3 <3 <3Nokosi des Terres d'Irhakoon, 5 semaines, en évaluation/option

Publié par Elevage des Terres d'Irhakoon – Maine Coon Cattery sur jeudi 29 juin 2017

A cinq semaines…

 

Actuellement il est prévu qu’il nous rejoigne fin septembre! Il aura donc quatre mois. Les élevages se séparent de leurs chatons généralement autour de trois mois, mais il est conseillé si possible d’attendre un peu plus et puisque je ne suis pas pressée nous attendrons: plus le chaton passe le temps qu’il lui faut avec sa mère et sa famille, mieux c’est pour lui. Il pourra s’éloigner d’eux quand le moment sera venu pour lui, tranquillement.

 

En attendant, l’éleveuse fait son travail. Nous en avions parlé un peu! Elle habitue donc tous les chatons à être portés, manipulés, brossés, sages (ne pas détruire le mobilier, ne pas voler la nourriture, être propres…). Elle s’occupe de l’éducation en somme, mais pas que! Ils sont aussi douchés au moins une fois pour avoir connu l’eau dans de bonne conditions avant de rejoindre leur famille, habitués à ne pas avoir peur de l’aspirateur par exemple…

Les chatons sont aussi mis en contact avec des enfants et d’autres animaux (généralement, dans les élevages, il y a au moins un chien pour que les chats n’en aient pas peur).

 

Il est nourri avec des croquettes et de la viande crue. Les élevages qui ne nourrissent qu’à la viande crue habituent tout de même les chatons aux croquettes pour que les familles puissent avoir le choix par la suite.

 

Je reçois donc des nouvelles au moins une fois par semaine, et régulièrement des photos, parfois des vidéos!

Les dernières nouvelles datent de la semaine dernière: premier vaccin et puce d’identification (au nom de l’éleveuse, qui sera changé lorsqu’il nous rejoindra), inspection générale par le vétérinaire.. tout va bien!

Tout va bien…!

Enfin, il est acheté selon un contrat qui accepte « les expositions et la compagnie ». Bien que ses parents aient été testés pour toutes les maladies génétiques (ou non) connues, s’il avait été acheté en tant que reproducteur il y aurait d’autres tests (prises de sang, échographie…) à faire directement sur lui, et le présenter en expositions (pour confirmer ses qualités) aurait été quasi obligatoire… Comme ce n’est pas le cas, il n’ira logiquement pas en exposition et je me contenterai des tests faits sur ses parents (qui sont en pleine forme!).

 

 

Pour finir parce que je sens que ça va râler si j’oublie… voilà la réponse du jeu d’hier!

Je l’admets, celle là était difficile!

Si ça peut vous rassurer, je l’ai montrée à mes parents et ils ont eu du mal à la trouver aussi!

 

Voilà!

Si vous voulez vous amuser un peu, vous pouvez essayer de donner en voyant les photos les caractéristiques de la couleur de Nokosi et les différences avec celle de Kitty, à quoi on reconnait un chat ‘tabby’!

Belle journée, à demain!

 

 

 

6 réponses à “Nokosi des Terres d’Irhakoon”

  1. PS:pour les couleurs,je n’y connais rien mais j’attend un nouvel article dedie pour me rendre plus instruite;)
    bonne journee à vous.

  2. coucou!
    vraiement trop dur ce chercher le chat!!!
    quel Amour ce chaton,comme ça a du etre dur de l’attendre depuis le mois de mai!
    mais,l’avez vous vu en vrai au moins une fois?

    1. Oui l’attente est très très difficile mais heureusement l’éleveuse donne beaucoup de nouvelles, des photos et des vidéos, et je peux la contacter à tout moment pour en avoir d’autres si besoin.

      Je ne l’ai pas vu et ne pourrai pas le voir avant qu’il arrive à la maison, lorsque nous avons visité l’élevage ils étaient près de Montpellier mais ils ont déménagé entre temps. Elle nous l’amènera elle-même.
      C’est dommage parce que j’avais recherché les élevages proches d’ici justement pour pouvoir aller voir facilement et rendre visite aux chatons, mais comme j’ai pu l’expliquer je n’ai pas trouvé de ‘meilleure famille’ dans la région! J’ai cependant déjà vu la mère (dans le récit sur la visite de l’élevage, c’est la première femelle qui est venue nous voir, celle qui me faisait les gros yeux et s’est laissée caresser par mon père) et les adultes en général.

      Si ça ne se passait pas bien (c’est possible! que ce soit avec Kitty ou avec moi) je resterai en contact avec l’éleveuse dans tous les cas et nous aviserons.

      Pour le chercher le chat, oui il était très dur! Les prochains seront plus faciles, promis!

  3. Ah ben non alors j’avais pas trouvé
    C’est vrai qu’il est beau ce petit
    Et c’est vrai aussi que , quelle que soit son origine, un chaton doit être si possible (parfois, hélas …) laissé le plus longtemps avec sa mère. C’est une garantie pour l’avenir.

    1. S’il est séparé trop tôt de sa mère (je ne parle pas des gens qui veulent adopter le plus jeune possibles, mais des cas où c’est involontaire…), une bonne solution est de le mettre avec d’autres chatons, ou au pire des cas certains adultes qui ont ‘la fibre’ pour s’en occuper (les femelles ou des mâles castrés, ça dépend de leur caractère aussi). C’est ‘rattrapable’ parait il jusqu’aux un ans du chat à peu près, s’il est mis avec des chatons avec qui il peut apprendre.
      Dans l’élevage où est Nokosi, il y a trois femelles, dont deux ont eu des chatons à un mois d’intervalle (et allaitent). Tous les chatons une fois les plus petits assez grands pour ça ont été réunis et les femelles s’occupent de tout le monde et celles qui peuvent allaiter acceptent tout le monde.

      1. Pour cause « d’orphelinat » j’ai dû sevrer des chatons très petits qui n’ont donc pas eu de maman pour les éduquer. Le but était avant tout de les sauver.
        J’ai tenté de faire le plus possible. Ils ont vécu, sont devenus de beaux chats (tous adoptés) mais ont tous gardé un caractère plus difficile que les autres .. Rien ne vaut un vrai sevrage, et c’est logique

Répondre à josyl Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *