Et pourquoi pas devenir famille d’accueil?

Un sujet qui me tenait beaucoup à coeur était de vous parler des chats en famille d’accueil.

En effet, beaucoup de gens voudraient partager leur vie avec un chat (ou en avoir un de plus à la maison) mais ne pense pas être prêts, pour diverses raisons. Un bon moyen de le faire, tout en permettant à un chat une meilleure vie, est de devenir famille d’accueil pour une association.

Moi, j’ai passé six mois serrée avec plein d’autres chats dans une toute petite pièce à la SPA…

Il existe un bon nombre d’associations, facilement trouvables dans toute la France (et d’autres pays!) qui recherchent des familles d’accueil. Lorsque ces associations trouvent des chats à placer (dans la rue, ou bien qu’on leur amène directement), elles doivent souvent les garder dans des chatteries ou des cages… mais il existe la famille d’accueil, ces personnes qui accueillent le chat chez eux, lui permettant de mener une vie normale avec des câlins, de l’affection, et un peu plus de sérénité, en attendant de trouver leur vraie famille.

Il faut avoir un grand coeur: je sais que je ne pourrais pas, personnellement, avoir un animal chez moi et le laisser partir… mais c’est vraiment un très beau geste pour tous ces chats qui n’ont rien demandé que de leur permettre d’avoir un peu d’amour de cette façon!

Comme je n’ai jamais été famille d’accueil, même si je me suis renseignée sur le sujet, et que je voulais tout de même vous offrir un témoignage, j’ai fait appel à Marie, qui a tout de suite accepté!

Marie est famille d’accueil pour l’association ‘PFDUA’ (Protection Féline Des Ulis et Alentours) depuis deux ans. Je lui laisse la parole!


Pourquoi ?

Au départ, je voulais un autre chat pour tenir compagnie à mon maine coon, extrêmement sociable mais je ne voulais pas m’engager dans une adoption, peur de ne pas gérer financièrement. La solution à mon problème était donc de me proposer en tant que famille d’accueil dans une association, l’association gérait tout l’aspect financier et mon chat avait de la compagnie!
Est donc arrivé chez moi Jedaï, jeune femelle d’un an, récupérée à 7 mois avec ses frères et soeurs, très craintive vis à vis des humains mais extrêmement sociable avec ses congénères ainsi qu’avec les chiens! Il a fallu plusieurs mois pour apprendre à nous apprivoiser, et surtout elle est tombé totalement in love de mon gros matou ! et vice versa! Du coup, au bout de 4 mois, j’ai craqué et elle est restée! Depuis, je suis plus raisonnable.

Comment ?

Il suffit de se rapprocher d’une association et de rencontrer ses membres pour pouvoir faire famille d’accueil. La litière, la nourriture et les éventuels frais vétérinaires sont à la charge de l’association.

Depuis l’adoption de ma Jedaï, j’ai eu 4 chats adultes en famille d’accueil, une maman et ses deux chatons, et 11 chatons. Il y a de tout en caractère, j’ai eu des chats très cool et très à l’aise mais aussi des chats à socialiser, pour leur permettre de trouver plus facilement une famille. Les chatons sont adorables mais cela prend énormément de temps de s’en occuper! J’ai actuellement une portée de 6 petits bouts absolument craquants, mais cela demande beaucoup de présence … et des heures de ménage !

Je conseille bien entendu à chaque arrivée d’un nouveau chat, de faire une période de quarantaine. Tous les nouveaux arrivés ont passé une petite semaine isolé de mes chats, pour vérifier que tout va bien. Cela leur permet aussi de se détendre et d’être plus sereins.

Du côté de l’adoptant, l’avantage d’adopter un chat en famille d’accueil est que le chat est dans un contexte de vie de famille, et on cerne donc mieux son caractère. Par ailleurs, je conseille vivement d’adopter en association et de ne pas passer par des particuliers. Les chats et chatons recueillis en association sont les chats et chatons de particuliers qui n’ont pas jugé utile de stériliser leurs animaux, nous ramassons les pots cassés en quelque sorte. Effectivement, dans une association, vous « payez » l’animal, mais cela vous revient bien moins cher que si vous preniez un chaton chez un particulier et que vous l’emmeniez vous même se faire vacciner et pucer. Je pense qu’il est préférable de soutenir le travail de bénévoles qui s’investissent corps et âme dans la protection animale plutôt que de soutenir des particuliers inconscients …

J’ai fait le choix de faire famille d’accueil il y a maintenant 2 ans, et j’avoue que j’aurai du mal à m’en passer! Quand on aime les chats, c’est gratifiant de pouvoir les aider à notre échelle! Bien sûr, les séparations sont toujours douloureuses, mais nous sélectionnons les familles et si je devais tous les garder, je n’aurai plus de place à la maison pour accueillir d’autres malheureux en attente de famille !

Un très joli témoignage, et très complet, merci beaucoup à Marie!

La plupart des associations que vous trouverez travaillent à l’échelle régionale mais avec des bénévoles dans le pays entier. Vous pourrez facilement en trouver en tapant ‘association chat‘ et le nom de votre ville ou département sur un moteur de recherche.

Comme vous le voyez, tous les frais sont pris en charge par l’association, vous avez seulement à vous occuper de veiller sur le chat, et si vous vous y connaissez un peu, vous pouvez aider avec des chats plus difficiles pour les habituer à être sociables, propres, etc. L’association vous guidera et ne vous donnera pas en garde d’un chat que vous ne pourriez pas gérer.

Et puisque Marie nous a très bien résumé les avantages à adopter un chat en association, je n’ai rien d’autre à ajouter sur le sujet (elle m’a mâché le travail, génial!).

Me concernant, pour toutes les personnes qui n’ont pas de critère particulier pour leur chat, adopter en association est vraiment la meilleure chose à faire.
Et devenir famille d’accueil est un très beau geste, si vous en avez la possibilité!

Un dernier point: les personnes travaillant avec des associations sont pour la plupart des bénévoles, et sont toujours de grands amoureux et passionnés des animaux. Si vous n’êtes pas sûrs de vous, si vous voulez tenter ‘pour voir’ sans être certain que ça vous plaira, parlez leur! Ils comprendront très bien et seront à l’écoute, il n’y a vraiment pas à hésiter!

1 réponse à “Et pourquoi pas devenir famille d’accueil?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *