Mon chat me déteste!

Cet article fait suite avec celui sur les relations entre le chat et les humains ou les autres chats.

 

Et ça y est, vous savez tout de la façon dont votre chat peut vous voir. Mais vous le jureriez: votre chat vous déteste!
Si celui-ci vous mord, vous attaque, vous saute dessus, allez donc refaire un tour par ici.

Victoire! Votre chat ne vous mord plus et ne vous chasse plus. Mais il vous ignore.
Impossible de le caresser, il ne vient pas vers vous, il fait sa vie dans son coin… C’est tout juste s’il vous accorde un regard pour obtenir sa nourriture.
Pourtant, en adoptant votre chat, vous auriez aimé une boule de poils à câliner, à jouer avec, une présence! Mais rien. Vous n’obtenez aucun retour… et c’est frustrant!

Oui, je n’ai pas beaucoup de photos de Kitty qui fait cette tête, heureusement!

Tout d’abord, il faut savoir qu’une expérience a démontré qu’un chat domestiqué et attaché à son maître recherchait en priorité la compagnie de son maître, avant la nourriture, s’il avait été privé de l’un et l’autre pendant plusieurs heures et qu’on lui donne accès aux deux en même temps.
Votre chat ne vous aimera donc pas juste parce que vous le nourrissez!

La nourriture peut être cependant un moyen pour vous rapprocher de lui, et c’est autour de ce moyen que le plus gros du travail commence.

 

On va donc prendre un cas comme exemple concret : votre chat vit chez vous, mais refuse que vous l’approchiez. Il reste dans un coin, ou fait sa vie en vous ignorant. Vous ne pouvez pas le caresser, ni l’approcher à plus de deux ou trois mètres sans qu’il ne s’éloigne.
C’est une méthode que j’ai utilisée pour approcher de chats errants, jusqu’à pouvoir les caresser.

 

Avant toute autre chose, évacuez tout le ressentiment envers votre chat. Ce sont des animaux très sensibles, il ressent votre tension, votre appréhension, ou même votre manque d’enthousiasme si vous allez vers lui sans y croire.

Soufflez un peu et observez votre chat, de loin. Repensez à votre première rencontre. Tout ce que vous attendiez de lui, et tout ce qu’il s’est passé. Avez vous tout fait pour que ça se passe bien? Avez vous voulu aller trop vite? Peut être que le chat était stressé d’arriver en lieu inconnu entouré d’étrangers? Ou bien il a changé d’attitude tout à coup, et dans ce cas, qu’est ce qui a provoqué ce changement?
Soyez clair et sincère avec vous même: personne ne vous jugera. Pendant ce temps, regardez le chat. Son attitude, l’endroit où il se met, de quelle manière il s’installe. Mettez vous assez loin pour qu’il soit gêné le moins possible par votre présence.

Trouvez l’endroit où il préfère se réfugier en cas de frayeur et à nouveau, essayez de vous mettre à sa place: comprenez pourquoi il préfère cet endroit, est ce qu’il est en hauteur et peur dominer la pièce? Dans un recoin sous un lit où il est bien à l’abri et peut observer les éventuels ‘ennemis’ arriver?
Trouvez, en définitive, tous les endroits où votre chat va, et déterminez dans quelles circonstances il s’y rend. Vous pouvez faire un petit plan de votre appartement en notant les différents endroits par un numéro, et attacher une petite phrase à chaque numéro.

Prenez quelques jours, sans essayer d’approcher votre chat de force, pour repérer bien tous les coins, tous les passages et les chemins qu’il aime emprunter. Regardez le vivre aussi, juste dans les détails. Essayez de savoir par exemple à quelles heures il aime faire ses siestes. Peut être qu’il a un coin où il aime dormir le matin, et un autre le soir? Est ce qu’il se met dans une position particulière pour boire? Il mange assis, ou couché? Il aime peut être se gratter quelque part en particulier, ou d’une certaine façon, ou se faire la toilette en commençant par telle partie de son corps.

Passez du temps dans la même pièce que lui, à simplement lire sans faire attention à lui. Vous devez faire une activité calme, reposante. Vous pouvez jouer d’un instrument si vous êtes musicien, ou peindre… passez y de longs moments, sans le forcer à rester: vous vous mettez là et vous l’ignorez.

 

Une fois que vous l’avez observé de loin et avez pu, sans le déranger, apprendre à le connaitre, démarrez un petit exercice.
Trouvez des friandises qu’il aime (des miettes de thon, des bouts de poulet, de jambon…), et à chaque fois que vous vous levez de votre lit, le matin, donnez lui une friandise. S’il aime se mettre dans une pièce que vous utilisez souvent, à chaque fois que vous entrez dans la pièce, ou que vous vous levez du fauteuil s’il est souvent dans le salon.. donnez lui une friandise!

Ne l’approchez pas de force: lancez lui. Il doit voir qu’il peut avoir confiance en vous et que vous ne le trahirez pas.
Vous pouvez faire cet exercice pendant quelques jours, en continuant de l’observer. Mettez vous à la distance limite à laquelle il accepte de vous avoir, et lancez lui.
Cette distance diminuera peu à peu, le mieux à faire est de lui lancer les friandises de plus en plus près de vous, au fur et à mesure qu’il acceptera d’avancer vers vous.

Durant cette période vous ne devez jamais faire de mouvement vers lui, lorsque vous avez lancé la friandise! Vous devriez pouvoir attendre qu’il ait mangé, ou même seulement avancé d’une patte vers la friandise si vous voyez que vous l’avez lancée trop près. Puis, votre distance par rapport au chat doit augmenter: reculez.
Vous devez également faire attention de ne pas bloquer le passage qui permettrait au chat d’aller vers son point de refuge. Ne vous mettez donc jamais dans un couloir pour faire cet exercice: il doit pouvoir se sentir libre de partir à tout moment, et le faire s’il se pense menacé.

Profitez en pour lui parler. Dites lui n’importe quoi! Le temps qu’il fait, votre journée, ou bien ce que son attitude envers vous peut vous faire. Gardez une voix calme et posée: les chats n’aiment pas les cris.
Quand vous parlez au chat, non seulement ça vous permettra de vous détendre et vous sentir plus proche de lui, mais ça l’aidera à associer votre voix à un moment positif. Sans y faire attention vous parlerez avec lui d’une façon particulière, avec un timbre de voix qui ne sera que pour lui: il le reconnaîtra.

 

 

(Et cet article est en deux parties! La suite ici)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *