Mon chat me déteste! (suite)

Dans l’article précédent, vous avez réussi à connaitre votre chat, lui pardonner, puis l’approcher peu à peu et rester dans la même pièce que lui.

Quand vous entrez dans la pièce, au lieu de se préparer à fuir, il ouvre un oeil mais ne se lève pas.

Petit à petit le chat se détendra en votre présence et comprendra que vous n’irez jamais l’envahir. Vous devez être très patient: ça peut durer des jours, voire des semaines. Mais soyez attentif et constatez chaque jour les petits progrès. Tenez un journal si ça vous aide à ne pas vous décourager!

Une fois qu’il a commencé à accepter que vous l’approchiez assez près, vous pouvez essayer de jouer avec lui, tout en continuant de lui apporter des friandises quand vous vous levez le matin.

Pour jouer, utilisez une perche assez longue avec une ficelle au bout (une sorte de canne à pêche pour chat.. une canne à chat!). Il en existe dans le commerce avec des jouets à accrocher au bout, mais vous pouvez en faire vous même facilement.
La ficelle (sans jouet!) est LE jeu qui a fonctionné avec tous mes chats, cependant chaque chat a ses préférences, et maintenant que vous avez appris à connaitre votre chat, c’est à vous de trouver ce qu’il préfèrera. Vous vouliez être son ami, non? Les amis sont faits pour ça aussi!

Il vous faut pour le départ un jouet qui permettra au chat de rester éloigné de vous, d’où l’intérêt de la canne.
Asseyez-vous pour paraître moins grand et pour lui montrer que vous n’allez pas avancer vers lui, puis jouez avec lui. Soyez impliqué dans le jeu et amusez vous aussi! S’il adresse un seul regard à la ficelle, s’il bouge à peine une patte vers elle, c’est que vous êtes sur la bonne voie! N’oubliez pas qu’il doit apprendre à jouer avec vous, de la même façon que vous apprenez à jouer avec lui.

Ne le frustrez pas: vous devez avoir tout le temps pour jouer avec lui, mais pas non plus le forcer! Il faut doser, mais à ce stade vous devriez reconnaître s’il en a assez ou pas.
Terminez les séances de jeu par une friandise également: une manière de dire que vous, vous en avez fini.

 

Et ensuite?

La plupart des chats n’ont pas de problème particulier. C’est le stress du maître qui stresse le chat et fait entrer le duo dans un cercle vicieux.

Cette méthode seule peut débloquer une situation dans la majorité des cas. Cependant, chaque chat a son propre caractère, son propre passé et sa sensibilité: vous devez être très patient et bienveillant, et avant de tenter la moindre avancée, faire la paix avec vous même et avec votre chat.

Une fois que vous pourrez approcher votre chat jusqu’à le toucher, gardez en tête tout le chemin parcouru: s’il vous arrive de faire un geste trop vite, vouloir aller trop loin, et que le chat s’enfuit ou donne un coup de patte, laissez le tranquille pour la journée et reprenez le lendemain!

Rappelez vous que c’est votre attitude envers votre chat qui lui prouvera votre bonne foi et lui permettra de retrouver confiance en vous. Les jeux permettront de resserrer les liens, pour peu que vous y preniez vous aussi du plaisir.
Et une fois que votre chat accepte de vous approcher plus près, variez les jeux! Trouvez des souris en peluche, des jouets bourrés d’herbes à chat, des balles… Faites lui des surprises! Il vous le rendra, c’est garanti!

 

Cette méthode m’a permis d’approcher de nombreux chats tous très différents, dont une femelle qui avait mis bas sous une palette dans une ruelle. Petit à petit, j’ai pu approcher la femelle, puis ses chatons.
Ca ne marchera pas avec tous les chats, attention! La clef est comme toujours: patience, patience, patience!

 

Et si ça ne fonctionne pas du tout?

Si vous avez trop peur de votre chat, s’il est dangereux (à cause de ses attaques sur vous, ou s’il y a la présence de jeunes enfants), ou si réellement cette méthode ne fonctionne pas, n’hésitez pas à consulter un comportementaliste, spécialisé dans les félins (c’est une précision importante).
Le comportementaliste pourra venir chez vous observer le chat et l’endroit où vous vivez et vous aider à mieux comprendre les blocages et tout ce que vous pouvez faire pour arranger les choses. N’ayez pas peur de tester une séance ‘pour voir’, si vous en avez le moyens, même si vous n’avez aucun problème avec votre chat, c’est parait il une expérience très, très enrichissante!

 

(Le résultat chez Garog après quelques semaines de cette méthode ici!)

 

 

2 réponses à “Mon chat me déteste! (suite)”

  1. C’est ce que je fais en partie. Mais la dernière récupérée est sauvageonne avec plus de 10 ans de vie dehors.
    Très craintive mais elle a compris que je correspondais à la gamelle, et ça … ça n’a pas de prix

    1. Quand on arrive à approcher rien qu’un peu (même sans arriver à le toucher!) un chat qui n’a jamais fréquenté les humains, le sentiment est tellement fort que ça récompense de tout le temps passé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *