Pour un chat heureux en appartement!

Bonjour tout le monde!

 

De plus en plus, il est conseillé de ne pas laisser sortir ses chats. Au pire, on nous accorde de les sortir en jardin fermé sécurisé : dehors les attendent les chiens, les rapaces, les chats errants plein de maladies, les puces (et autres parasites), les personnes mal intentionnées (vols, agressions…), les voitures… ou bien votre chat ingrat pourrait simplement décider de vous abandonner pour préférer la compagnie d’un voisin!

Suivant cette judicieuse recommandation, je me suis fait une liste (encore une!) de toutes les choses à faire dans un logement d’humains pour rendre la vie acceptable, et même agréable, pour son ou ses chats.

Un chat heureux est un chat qui ne griffe et ne mord pas!

 

Première chose: ce n’est pas la taille qui compte, c’est la façon dont on s’en sert!

Comme les chats sont bien plus intéressants que les chiens, ils profitent beaucoup mieux de tout l’espace à leur disposition, jusqu’au plafond. Et c’est un bel avantage pour nous, puisqu’au final, en leur proposant d’aller sur les meubles (chaises, tables, lits, canapés, étagères…) on augmente considérablement la surface totale (la surface habitable par le chat).
Dans un appartement de 20m², en rajoutant des étagères courant sur tous les murs par exemple, ainsi que pourquoi pas des ponts au plafond traversant la pièce, on pourrait facilement doubler (voire plus: le long d’un mur on peut disposer plusieurs étagères les unes au dessus des autres) la surface habitable par le chat.

Un appartement de 40m² pratiquement vide serait bien moins intéressant.

Pour un appartement agencé de façon optimale, je dirais qu’il faut que le chat puisse faire le tour de la pièce principale sans toucher le sol (en allant de meuble en meuble, d’étagère en étagère…), et également au moins une grande ligne droite (au sol) pour piquer un sprint.
Il devrait aussi pouvoir avoir au moins un endroit en hauteur (1m de hauteur minimum) qui lui soit accordé dans chaque pièce.

 

Seconde chose : les coins du chat!

Non, ça ne répète pas le paragraphe précédent!
Les coins du chat sont les endroits essentiels pour lui garantir une bonne santé mentale et un minimum d’ennui et de stress. Ce sont des coins de repos et/ou d’observation.

Par exemple, un endroit qui lui est accordé devant une fenêtre, pour observer l’extérieur.
Mais aussi, si vous avez envie qu’il ne saute pas sur le meuble de la salle de bains lorsque vous vous brossez les dents, proposez lui une chaise ou un petit meuble, dans la salle de bains, qui lui est accordé et d’où il pourra observer ce que vous faites.
Même chose pour la cuisine! Il aura moins envie se sauter sur le plan de travail si vous le laissez se mettre sur un tabouret ou sur le comptoir pour regarder ce que vous faites.

Pour les coins de repos, je conseillerais minimum un coin de repos par pièce et par chat. Ca peut être un coin d’étagère, un tiroir, un petit nid, ou une place accordée sur le canapé ou le lit!
Pensez s’il y a assez de largeur, à en mettre un dans le couloir, par exemple poser un simple carton à fruits ou à légumes dans un coin du couloir offre un endroit tranquille et agréable pour un chat qui veut du calme, et c’est plutôt facile à faire!

 

Troisième chose : l’optimisation!

Dans la nature, les chats passent leur temps à observer, se laver, se reposer et chasser.
Chez vous, il est important d’offrir au chat des choses à observer, puisque le vôtre ne peut pas se déplacer sur trois kilomètres (la moyenne des promenades quotidiennes d’un chat) pour trouver des choses qui l’intéressent.

Vous pouvez donc lui proposer de regarder la télé ou si vous en avez l’occasion, prendre une machine à laver avec un hublot sur le côté (ce que nous appelons à la maison la ‘télé pour chat’: hypnotisant!).

Vous pouvez aussi aggrémenter votre appartement d’un aquarium, mais attention à veiller au bien être de vos poissons si vous en venez à là! Privilégiez un combattant ou des killis (plus difficiles à trouver!) qui sont des poissons se plaisant en petit aquarium et qui réagiront au chat (en se cachant ou en l’attaquant à travers la vitre), ce qui lui plaira!
Pensez à sécuriser l’aquarium en empêchant toute possibilité de rentrer dedans pour le chat, et tout accident électrique avec l’éclairage.

 

Quatrième chose: les objets spécial chat!

Plus l’appartement est petit, plus l’arbre à chat doit être grand!
Un arbre avec plusieurs étages offre d’autant plus de ‘surface habitable’ pour le chat. Ca ne veut pas dire qu’un arbre doive être petit s’il est mis dans un grand logement! Pour les arbres à chat ‘plus c’est grand, mieux c’est‘!
Les griffoirs simples sont, à mon avis, surtout des compléments et ne compensent pas la présence d’un vrai arbre complet. Ils peuvent être ajoutés en plus, par exemple au coin d’un mur ou d’un meuble si le chat persiste à vouloir s’y faire les griffes.

La litière, au bon endroit.
La ou les litières seront mise(s) de préférence dans des endroits calmes, la salle de bains est parfaite pour ça. Vous pouvez, si vous avez plusieurs chats, en mettre dans la salle de bains et sur le balcon (si vous en avez un!), mais pensez à en garder une à l’intérieur où il pourra aller en cas de froid, vent ou pluie…

Vous avez peur que la litière empeste? Tant mieux!
Le chat aussi, a peur que la litière soit sale… enlevez les déchets dès que vous sentez une odeur désagréable et nettoyez la totalité de la litière et du bac si l’odeur ne part pas.
Avec une bonne routine de nettoyage, un appartement ne doit pas sentir mauvais!

Si vous devez vous absenter pour travailler toute la journée, privilégiez une litière agglomérante ou en cristaux de silice absorbante, et enlevez ce qui doit l’être une fois par jour au minimum. Le mieux est de le faire le matin et le soir.

Et les jouets?
Plus l’appartement est petit, plus il faut offrir de stimuli variés aux chats. Faites une boîte à jouets, et chaque fois que vous faites le ménage, vous rangerez tous les jouets dedans. Puis vous remuez, et sortez une poignée de jouets qui resteront dehors jusqu’au ménage suivant! Des souris en peluche, des bouchons de liège, des bouts de cartons, des balles… c’est pas les choix qui manquent!

 

Cinquième chose : un copain!

Dans un appartement, même plein de jouets, un chat peut vite tourner en rond si son besoin de chasse n’est pas satisfait. Il commence à chasser vos pieds sous la couette la nuit, à guetter au coin d’une porte et vous sauter sur les chevilles…
Pour éviter tout ça, il lui faut pouvoir chasser activement des proies qui bougent, et les attraper!

Son meilleur ami pour le jeu sera… vous!
Prenez du temps pour jouer avec lui, autant que nécessaire. Jouez avec ses jeux préférés, surprenez le avec de nouvelles choses, faites lui des séances de dressage ou d’agility ou bien habituez le au harnais et à la laisse pour sortir un peu en sa compagnie!

Plus l’appartement est petit, plus il vous faudra être présent et lui consacrer du temps: le chat a besoin de présence vivante autour et avec lui.
Le chat errant, même solitaire, croise d’autres chats ou d’autres animaux, et lorsqu’il n’en croise pas il peut sentir leurs traces grâce aux différents marquages odorants. Dans une maison sans possibilité de sortir, vous devez remplacer (autant que possible) toutes ces interactions!

Vous pouvez également lui proposer un compagnon pour lui tenir compagnie en votre absence. Un autre chat? Un chien? Faites attention à veiller que tous vos animaux acceptent et apprécient la situation et s’acceptent les uns les autres, et ne privilégiez jamais le confort de l’un aux détriments de l’autre!

 

 

Un résumé de tout ce que j’ai fait dans mon appartement pour préparer l’arrivée du chaton, alors que Kitty y vit depuis des années:

– Re-sécuriser tous les aquariums (et au final en enlever la plupart qui ne pouvaient pas l’être)
– Bouger les meubles pour offrir plus de ‘surface habitable pour chat’
– Ajouter deux bacs à litière (en plus de celui que j’avais déjà!)
– Investir dans quelques jouets supplémentaires qui seront déballés à l’arrivée du chaton
– Remplacer le petit arbre à chat (vieillissant…) par un grand qui monte (presque) jusqu’au plafond
– Arranger les fils électriques pour qu’il y en ait le moins possible à portée de chaton
– Réorganiser l’espace de nourrissage pour que les deux chats puissent manger en paix
– Sécuriser le balcon pour prévenir les chutes
– Répartir les couchages pour que chaque chat puisse être dans un nid sans être en présence de l’autre

 

Et je crois bien que c’est tout!

Si j’ai oublié des choses, n’hésitez pas à me le rappeler en commentaires!

Passez une belle journée, et à demain!

8 réponses à “Pour un chat heureux en appartement!”

  1. Que de choses à envisager…..je crois que j’aurais du mal aujourd’hui à reprendre un chat…une des raisons principales….pas facile de s’absenter quand il n’y a personne de confiance dans ton environnement pour le garder
    bonne soirée

    1. C’est vraiment tout à ton honneur de pouvoir réfléchir à ce genre de choses! Certains n’y pensent qu’une fois le chat à la maison.
      Pour ceux qui voudraient des chats sans s’engager pour des années, il y a aussi la solution d’être famille d’accueil pour les associations (il faut pouvoir prévoir les vacances à l’avance mais ça doit pouvoir mieux se faire!)

  2. Je ne vois pas d’oubli. C’est intéressant.
    Ici ils ne veulent pas sortir alors qu’ils le pourraient (jardin sécurisé mais c’est grand)
    J’en ai même une interdite d’extérieur par plusieurs avis vétérinaires, mais fort heureusement, elle apprécie la vie de maison.
    Tout à fait, les minous raisonnent et vivent dans les 3 dimensions, ne jamais l’oublier !
    Bonne journée.

    1. Comment tu fais pour proposer l’extérieur aux autres mais pas à celle qui est interdite? Tu fais le portier ou tu as une chattière à reconnaissance de puce?

      Parfois ils n’aiment tout simplement pas l’extérieur, quand la maison est très confortable!

      1. Non en fait celle qui doit rester dedans est dans une pièce à part , pas le choix, pour le moment
        Risque de contagion, son calicivirus est très violent.
        Elle pourrait sortir dans le jardin sécurisé mais il faut absolument qu’elle évite des rencontres des chats des rues, les courants d’air, etc ..
        Pas simple mais elle remonte la pente, e ferai un article sur elle dans quelques temps.
        Les autres ont une chattière, quelques uns vont dans le jardin ou la cour, mais ils se prélassent, massacrent quelques fleurs et rentrent
        Ils préfèrent les fenêtres j’ai remarqué.
        Le pire c’est Charlie : 11 ou 12 ans de vie dehors, ne veut pas entendre parler de quitter sa panière ni m^me du bord de fenêtre !

        1. Oh d’accord! J’attends l’article patiemment alors!

          Ca peut se comprendre, après des années à (sur)vivre dehors, ils préfèrent le confort de la maison et ne veulent pas s’en priver! Et puis arrivés à un certain âge…

          1. Je te précise qu’elle a une pièce qui est grande, avec un balcon sécurisé quand il fait beau et que je vais souvent dormir dans cette chambre. Elle semble apprécier cette petite vie .. Elle est très bien suivie et j’attends encore un peu pour en parler mieux puisque c’est une minette de l’asso elle ausi.
            Quant à Charlie, la mamie, c’est un cas : jamais caressée avant de la récupérer (toute sa vie sur le site), le soir même elle mangeait du fromage blanc sur le bout de mon doigt. Une râleuse permanente mais hyper sociable en fait, adorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *